Cueillette des fleurs de Tilleul

Classé dans : Flore | 0

C’est en général dans la deuxième quinzaine du mois de juin que vous avez le plus de chance de pouvoir récolter les fleurs de Tilleul. Mais attention : la floraison d’un arbre ne dure que quelques jours. Heureusement tous les arbres ne fleurissent pas en même temps, ne serait-ce que parce qu’ils ne bénéficient pas du même ensoleillement. Mais vous pouvez aussi vous satisfaire de profiter du parfum qu’ils dégagent. Dés que le soleil est présent les fleurs embaument : c’est le moment idéal pour la récolte

Floraison odorante des Troènes

Classé dans : Flore | 0

Il faut profiter des journées ensoleillées du mois de juin pour se promener le long des haies, dans les parcs, et dans les dunes du littoral et respirer l’odeur caractéristique et entêtante du Troène en fleurs.

La floraison de la Consoude officinale

Classé dans : Flore | 0

Les grappes de fleurs violettes, roses ou blanches de la Consoude animent très tôt au printemps les bords de chemins, fossés et talus. Difficile en mai et juin de ne pas les voir car la Consoude est abondante dans toutes les régions. Très nectarifères elles attirent les abeilles sauvages et les bourdons.

Les bordures d’étangs et cours d’eau fleuris en rose tout l’été grâce à la Salicaire

Classé dans : Flore | 0

La Salicaire fait partie (avec les Epilobe, Digitale, Eupatoire,…) de ces fleurs roses pourpres qui, en été, prennent la suite des fleurs blanches et jaunes majoritaires du printemps.
Ses longues grappes florales au sommet d’une grande tige (1-1,5m) ne passent pas inaperçues au bords des étangs et des cours d’eau où elles forment des touffes parfois importantes.

L’été est la saison des Epilobes roses

| 0

En été les différentes Epilobes colonisent layons et clairières forestiers, friches, accotements routiers, et fossés. Leurs petites fleurs rose pourpre caractérisent les couleurs de l’été le long des chemins. Les Epilobes les plus fréquentes sont la grande Epilobe en épi, la buissonnante Epilobe hérissée et les plus discrètes Epilobes à petites fleurs et à tige carrée.

Les lumineux tapis de Jonquilles sauvages dans les bois

Classé dans : Flore | 0

Dès le début du printemps les sous bois et certaines prairies s’illuminent des fleurs jaunes des Jonquilles sauvages. Profitant des réserves de leurs bulbes elles poussent avec les premiers rayons du soleil avant la présence de feuilles aux arbres. Sachons apprécier la beauté de ce beau spectacle sans le détruire. Le piétinement et la cueillette sont à certains endroits une réelle menace pour sa pérennité. Attention! La cueillette est règlementée et limitée, la vente et le ramassage des bulbes sont interdits.

Un “Citron” annonciateur du printemps

Classé dans : Faune | 0

Ce beau Papillon jaune illumine nos bois et orées forestières dès les premiers beaux jours du printemps. C’est un des premiers Papillon à voler à la sortie de l’hiver car contrairement aux autres il passe l’hiver à l’état imaginal (adulte) Les accouplements ont lieu en mars et avril et il n’est pas rare de voir alors 2 Citrons pressés se courser dans les clairières ou lisières ensoleillées.

Une petite “anémone de mer” rouge sur les Noisetiers

Classé dans : Flore | 0

Dès les premiers beaux jours du printemps les fleurs femelles du Noisetier font apparaitre leurs stigmates . Mais il faut s’en approcher  car ces beaux filaments rouges sont discrets. Vous n’en verrez pas plus. Le reste de la fleur reste protégé à l’intérieur du bourgeon floral. A cette saison, le gel n’est jamais loin. Et si vous voulez des noisettes, il leur faut éviter le gel.

error: Content is protected !!