Les baies des arbustes: garde-manger des oiseaux pour l’hiver.

Classé dans : Flore | 0

Calendrier par décades
xx xx xx x x  x  x  xx xx xx xx xx  xx xx xx xx  xx xx  xx

 


Lieux d’observation
Zones géographiques :

Ces arbustes sont présents dans toutes les régions des Hauts de France

Haies, lisières forestières, bois clairs.

 

 

Sites et circuits :

Tous les sites et circuits permettent d’en rencontrer. Privilégier ceux qui traversent un paysage bocager ou qui alternent bois et champs. Dans les parcs urbains et sur les terrils ils ont fait l’objet de plantations spécifiques.

Sur les dunes du littoral l’Argousier et le Troène prédominent.

Circuit de la Fache d’Ahant et des Moulins à eau de Felleries, Circuit des 6 bonniers, Circuit de la Dune marchand, Circuit des Jacinthes- site Marguerite Yourcenar

Métropole lilloise, réserves naturelles du littoral (argousier), bocage avesnois

 

 

 

 

Les photos ci-contre présentent de bas en haut les fruits de:

Aubépine

Eglantier

Houx

Troène

Fusain

Prunellier

Argousier

Sureau

Viorne obier

Lierre

 

 

 

 

Commentaires

Ils sont rouges ou noirs. Ils égaient les haies et font le bonheur des oiseaux qui doivent constituer leurs réserves pour la migration ou supporter les rigueurs de l’hiver. Les fruits de ces arbustes jouent un rôle essentiel au maintien de la vie. Et par un beau soleil hivernal ils brillent pour le plus grand plaisir des promeneurs. L’équipe des rouges comprend l’Aubépine, l’Eglantier, le Fusain, la Viorne obier, le Sorbier, l’Argousier, le Houx; l’équipe des noirs comprend le Prunellier, le Troène, le Lierre, le Sureau, la Bourdaine. Parmi cette dernière équipe se trouvent des transfuges de l’équipe des rouges, leur maturité arrivant.

Les baies qui restent à la fin de l’hiver sont celles que les oiseaux apprécient le moins. Devinette : quelles sont celles qu’ils apprécient le plus?

Un exemple: si vous voulez décorer de houx vos tables pour les fêtes de Noël, coupez les un peu avant car c’est en décembre que les baies vont commencer à intéresser les gourmands. Plus tôt ils ne sont pas encore assez mûrs et les oiseaux ont d’autres choix.

 

Commentaires
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *