Le retour d’Afrique des spectaculaires Martinets noirs

Classé dans : Faune | 0

Calendrier par décades
xx xx

 


Lieux d’observation
Zones géographiques :

 

Le Martinet noir est très présent dans la région.

En zone urbaine plutôt qu’en zone rurale pour sa nidification.

 

Sites et circuits :

Le Martinet nichant dans les trous et fissures de bâtiments il n’est pas étonnant de le trouver dans le villes et villages possédant des bâtiments anciens riches en cavités

Colonies à Armentières (cité Bonjean) à Lille-Wazemmes (maison de retraite)

Commentaires

Le Martinet noir revient d’Afrique subsaharienne fin avril-début mai pour nicher en Europe et en particulier dans notre région. Cavernicole, il fait son nid dans les fissures des murs, sous les toits, dans les murs des grands bâtiments (églises, bâtiments industriels, tours, silos) ou les falaises.

L’arrivée de ce voilier exceptionnel et spectaculaire est particulièrement réjouissante pour l’observateur. Ses vols rapides et acrobatiques en escadrilles, accompagnés de cris stridents sont bien connus lors des soirées d’été.

Il faut en profiter car les Martinets ne restent pas longtemps chez nous. 100 jours seulement. Dès fin juillet les adultes peuvent même repartir sans attendre que les jeunes soient prêts à entamer leur longue migration.

Cet oiseau étonnant se nourrit et dort en vol, parfois à plus de 2000m d’altitude. Il peut ainsi rester plusieurs mois en vol sans se poser.

Attention à ne pas le confondre avec les hirondelles! Il s’en distingue en particulier par ses ailes en forme de faux

 

Commentaires
Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *