L’envol des jeunes Mésanges

| 0

L’envol des jeunes Mésanges, bleues ou charbonnières, est souvent très attendu. Ce sont en effet les 2 espèces d’oiseaux qui fréquentent le plus les mangeoires et nos jardins. Parfois même nous pouvons observer les nidifications dans les cavités proches des habitations ou les nichoirs artificiels même si ces espèces sont avant tout des espèces forestières.
La nidification commence début avril et l’envol des jeunes début mai.
Dès l’envol des jeunes les mésanges peuvent entamer une 2ème couvée. L’envol des jeunes de cette deuxième couvée s’observe autour de la mi juin.

Le retour d’Afrique des spectaculaires Martinets noirs

Classé dans : Faune | 0

Le Martinet noir revient d’Afrique subsaharienne fin avril-début mai pour nicher en Europe et en particulier dans notre région. Cavernicole, il fait son nid dans les fissures des murs, sous les toits, dans les murs des grands bâtiments (églises, bâtiments industriels, tours, silos) ou les falaises.
L’arrivée de ce voilier exceptionnel et spectaculaire est particulièrement réjouissante pour l’observateur. Ses vols rapides et acrobatiques en escadrilles, accompagnés de cris stridents sont bien connus lors des soirées d’été.

La danse des Adèles

| 0

Ils sont étonnants ces petits insectes avec des antennes démesurées qui montent et descendent en groupe dans les clairières ensoleillées. Un vrai ballet avec les antennes qui luisent au soleil. A première vue ils pourraient passer pour des coléoptères compte tenu de leur taille et de leurs ailes aux reflets métalliques.
Mais ce sont des Papillons. Ce sont les mâles des Adèles verdoyantes qui paradent pour attirer les femelles.

La parade planante des Pigeons ramiers

Classé dans : Faune | 0

Nous pouvons observer chez les Pigeons un curieux comportement des mâles, notamment chez les Pigeons ramiers : ils montent lentement vers le ciel, puis brutalement s’arrêtent en faisant claquer les ailes pour enfin redescendre en planant les ailes écartées et queue étalée.
Ce comportement du mâle fait partie de la parade amoureuse pour séduire la femelle. On peut l’observer plus particulièrement en début de la période de reproduction au printemps.

Les Compagnons sont de sortie.

Classé dans : Flore | 0

Compagnon blanc ou Compagnon rouge, ces 2 Silènes égaient dès le printemps et jusqu’à la fin de l’été nos bords de chemins et nos haies.
Sur certains sites le blanc l’emporte sur le rouge et sur d’autres sites c’est l’inverse mais vous ne pourrez pas faire une randonnée sans rencontrer l’un ou l’autre Compagnon.

Coucou : voilà les grandes Primevères jaunes !

Classé dans : Flore | 0

Les Primevères officinales et élevée égaillent dès le printemps nos lisières et nos haies.
La Primevère élevée fleurit un peu plus tôt que la primevère officinale mais de avril à mai les 2 espèces cohabitent.
La primevère élevée se distingue par une plus grande taille de fleur et un jaune plus pâle . la Primevère officinale est appelée Coucou, allusion au Coucou qui arrive de migration lorsqu’elle commence à fleurir.

Les champs déroulent leur tapis rouge de Coquelicots

Classé dans : Flore | 0

Le Coquelicot est une espèce de Pavot qui fleurit de mai à août et peut fleurir à nouveau jusqu’à l’automne. Mais c’est surtout en juin que l’on peut observer de véritables champs rouges de Coquelicots. Il colonise les terres en friches, les remblais retournés, les champs cultivés mais sans herbicide. Peu exigeant il est considéré comme invasif.

Arrivée des premières Hirondelles de retour d’Afrique

Classé dans : Faune | 0

L’arrivée des premières Hirondelles est guettée par tous les amateurs de nature. Elle symbolise le retour du printemps.
Les Hirondelles rustiques sont les premières Hirondelles à revenir dans notre Région. Elles seront suivies fin avril par les Hirondelles de fenêtre.
L’arrivée des Hirondelles se poursuivra jusque fin mai avec un pic fin avril-début mai

Le tambourinage des Pics en forêt (Pic épeiche, Pic noir, Pic épeichette, Pic mar)

Classé dans : Faune | 0

Dés le début du printemps les Pics marquent leur territoire par le “tambourinage”, et non par leur chant comme les autres oiseaux. Ils frappent violemment avec leur bec une branche ou un tronc sec qui fait résonnance.La fréquence des coups est élevée: 5 à 20 coups par seconde et 5 à 6 fois par minute en pleine période. Chaque espèce de Pic (Pic épeiche, épeichette, noir) tambourine selon un rythme et une puissance qui lui est propre.
De début mars à mi avril, c’est une bonne période pour observer les Pics. Il est possible de les entendre de loin et ils ne sont pas encore cachés par les feuilles des arbres. Alors profitez en , ce sont de beaux oiseaux.

error: Content is protected !!